Agence de voyage équitable

Le Parc national de Bako dans l'État du Sarawak sur l'île de Bornéo

Présentation

La foret tropicale de Bornéo est la plus ancienne de la planète. Elle a émergé bien avant les forets africaine et amazonienne.

Le Parc national de Bako en quelques mots ? C'est 2 727 hectares de foret primaire, ce qui en fait le plus petit parc national de l'Etat du Sarawak. Il a été créé en 1957 sur la péninsule Muara Tebas, au sud de l'Etat du Sarawak.

Pourquoi aller au Parc national de Bako lors de votre voyage à Bornéo ?

kuching-4055778_960_720.jpg

Le Parc de Bako est idéal pour les amoureux de la nature, des animaux sauvages et des plantes rares

Vous en rêviez ? Vous y voilà... Le paysage du parc de Bako est difficile à décrire tant il est varié et riche !

On y trouve de nombreuses falaises, des plages, des prairies mais aussi des mangroves, des marais et bien entendu une forêt tropicale renfermant de nombreuses espèces rares d'animaux et de végétaux : un condensé de tout ce qu'il existe à Bornéo !

Au détour d'une balade dans le Parc, on rencontre des animaux vivant en semi-liberté, comme les singes nasiques qui font la fierté et l'emblème de ce paradis naturel.

On compte aussi plus de 150 espèces d'oiseaux, dont la plupart sont endémiques.

J'oubliais : lémurs, daims, pangolins, tarsiers, petits singes, varans, geckos, serpents et sangliers croiseront peut-être votre route au détour d'un sentier...

Le Parc de Bako permet de combler tous les amateurs de randonnées et de trek

malaysia-2807296_960_720.jpg

Le Parc national de Bako est pourvu de nombreux sentiers à parcourir, destinés aux randonneurs affirmés comme aux amateurs. Les 18 treks proposés sont longs d'une heure à deux jours de marche.

Rien de plus simple que de s'aventurer sur les chemins de ce parc : il suffit de récupérer une carte auprès du guide dans le bureau du parc et le tour est joué.

Nous n'avons plus qu'à suivre les couleurs des différents sentiers en fonction de nos envies et de notre niveau de marche.

Nous découvrirons tous types de végétations et de paysages... Une faune impressionnante peuple le Parc de Bako, parmi laquelle 150 singes nasiques, une espèce endémique à Bornéo.

Pour avoir la chance de contempler ces singes magnifiques, il convient de se balader plutôt le matin pour en voir dans la canopée et de le faire silencieusement.

Le trek Telok Paku d'une heure (1,2km) est idéal pour ceux qui souhaitent observer les singes au grand nez (Proboscis).

Le Parc de Bako est préservé du tourisme de masse

Sans titre 3.jpg

Depuis la capitale, nous empruntons un taxi puis un bateau local afin de nous rendre dans le Parc de Bako. De quoi décourager certains touristes... Ils sont peu nombreux en effet à s'aventurer hors des sentiers battus. De quoi réussir à voyager autrement 

Comment se passe notre séjour dans le Parc de Bako ?

En descendant du bateau, nous marchons pendant quelques mètres sur une plage remplie de petits crabes... Tout un écosystème sauvage s'ouvre à nous. Nous arrivons en pleine jungle afin de rejoindre notre logement pour les deux prochains jours.

Dès notre arrivée, nous ne sommes pas sans apercevoir quelques animaux sauvages lors de notre traversée en pleine nature, sur de petits pontons aménagés.

Oh ! Surprise, un sanglier … Il suffit de lever la tête pour observer des singes en train de manger dans les arbres. Ne laissons rien en évidence, cela pourrait attirer les convoitises !

Lors de notre trek dans la jungle, nous marchons sur des ponts suspendus en plein cœur des mangroves, idéalement placés au-dessus des rivières.

Nous commençons à comprendre que l'eau est un élément indispensable pour la conservation de toutes ces espèces : nous voyons même des arbres dans l'eau, par dizaines !

borneo-3515451_960_720.jpg

L'atmosphère est très humide, ce qui a l'air de particulièrement convenir aux Nepenthes, ces fleurs en forme de tube très colorées sont carnivores et très astucieuses ! Elles renferment les insectes venus boire dans l'eau stockée et les enferme pour les manger.

Nous achevons notre petit trek du jour par la découverte de la plage de Telok Pandan Kecil, enclavée et encerclée par de gros rochers.

La marche pour y aller est de 2,5km (1h environ), c'est l'un des sentiers les plus appréciés par les voyageurs... bien que nous ne croisions pas grand monde par ici.

Sans titre 4.jpg

L'immersion en pleine forêt est de mise surtout au début du parcours. Ensuite, nous arrivons à la plage surplombée par des falaises. Nous avons une vue imprenable sur le Bako Sea stack, un gros rocher sculpté par l'érosion, symbole du parc de Bako.

Une journée riche en contrastes de couleurs, entre le bleu turquoise de l'eau, les rochers jaunes et la jungle verdoyante... Le jeu en vaut vraiment la chandelle !

Une marche de nuit... en plein milieu de la jungle !

Cette escapade nocturne dure environ 2 heures et débute à 20h. La jungle ne dort jamais, surtout pas la nuit !

Comme vous le savez, la nuit est le moment que choisissent certains insectes et animaux que l'on a pas la chance de voir en journée pour sortir loin des regards. Toute une vie s'organise dans la pénombre...

Des balades sont organisées en compagnie des rangers experts du parc, n'oubliez pas votre lampe ! Attentions aux tarentules...

Sans titre 5.jpg

Comment se rendre au Parc national de Bako  ?

Le Parc national de Bako se situe à 27 km de Kuching, la capitale de l'Etat du Sarawak.
Vous pouvez emprunter un taxi entre Kuching et le village de Kampung Bako (45 minutes de route). Il vous faudra impérativement prendre un longboat depuis Kampung Bako pendant 30 minutes, conduit par un habitant.

Quand aller dans le Parc national de Bako ?

Nous vous conseillons d'envisager un voyage dans l'Etat du Sarawak entre les mois de mai et septembre. Attention : la mousson d'hiver a lieu de novembre à mars. Les conditions climatiques étant dégradées à cette période de l'année, nous vous conseillons de repousser votre séjour afin de profiter au mieux des charmes naturels du pays.

On dort où, dans le Parc de Bako ?

wildlife-3085394_960_720.jpg

Dans le Parc National de Bako, il y a un Bureau du parc, autour duquel sont regroupés les hébergements proposés.

Les hébergements dans le parc sont basiques mais on y trouve tout ce dont on a besoin pour une nuit ou deux.

Trois options sont envisageables : dormir en lodge, chambres jusqu'à 4 personnes et salle de bain privative ou parfois commune : se renseigner à l'avance.
Il est également possible de dormir en dortoir (4 lits et salle de bain commune) ou d'amener son propre matériel de camping : ce sont les deux solutions les plus économiques.

Que mange-t-on aux environs du Parc de Bako ?

La cantine du parc, située à côté du Bureau vous servira des plats malais et occidentaux sous forme de self-service. On trouve également des produits utiles pour grignoter, des bouteilles d'eau et des répulsifs à moustiques.

En savoir + sur la cuisine du Sarawak

Conseils pratiques avant de vous rendre dans le Parc de Bako :

- N'oubliez surtout pas votre anti-moustique
- Ne laissez rien traîner pour ce qui est de la nourriture, soyez bien attentifs car les singes s'empareront très rapidement de votre repas !

- Refermez bien la porte de votre chambre derrière vous
- Passez au moins une nuit sur place pour apprécier le parc dans son ensemble
- Dernier bateau de retour à 16h pour Kampung Bako !
- Nous déconseillons la baignade à cet endroit du pays : des animaux marins dangereux pour l'homme sont présents, comme les serpents de mer ou les crocodiles.
- Pour la marche nocturne, emportez votre lampe frontale ou de poche

photo-1529686260016-2304e4e4a986_002.jpeg

Une envie de prolonger votre escapade sur les plus beaux sentiers de Bornéo ? Rencontrez les habitants en partageant un cours de cuisine à Kampung Bako ou une initiation au Sape, luth traditionnel, aux côtés de Mathew !

Circuits faisant étape à Le Parc national de Bako dans l'État du Sarawak sur l'île de Bornéo

icone nl

Recevez nos bons plans

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Facebook
Twitter

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse