Agence de voyage équitable

Le Nord du Vietnam et ses montagnes d'Est en Ouest

Présentation

Fascinantes et parfois méconnues, les régions du nord du Vietnam ont tant à offrir aux voyageurs qui s’y aventurent. Les ethnies minoritaires Tay, H’mong, Dao, Thaï, et bien d’autres encore y vivent depuis des générations au beau milieu de paysages uniques au monde.

Lors de votre passage dans le nord-est du Vietnam, non loin de la frontière chinoise, vous serez émerveillés par une nature généreuse.

Cette région présente un dédale de pitons calcaires de toutes tailles et formes sur des milliers de kilomètres carrés, avec de petites vallées verdoyantes où l'on cultive le maïs et le tabac.

Près du lac Ba Be, vous rencontrerez les habitants de l’ethnie Tay vivant dans des maisons sur pilotis. Découvrez les impressionnantes chutes de Ban Gioc, dans la Province de Cao Bang

Vous constaterez à quel point les paysages du Vietnam sont merveilleux. Puis, la « Route des nids d’aigles » (reliant Ha Giang à Meo Vac en passant par Dong Van) - appelée ainsi lors de la Guerre d’Indochine – vous mènera auprès des H’mong noirs, chaleureux et souriants.

Dans le nord-ouest du Vietnam, on change d’ambiance puisque le paysage se fait plus montagneux. On le compare même aux Alpes françaises !

Diên Biên Phu est célèbre pour avoir été l’un des endroits les plus marquants de la Guerre d’Indochine, tandis que les paisibles rizières de Sa Pa vous offriront un dépaysement total.

Les Nouvelles Terres vous invite à partir découvrir ces si belles richesses du nord du Vietnam en dehors des sentiers battus.

Rendez-vous au nord de la ville de Ha Giang pour vous émerveiller devant un désert minéral de pierres noires et de canyons vertigineux.

Bienvenue dans un espace parmi les plus sauvages de la planète.

Que voir et que faire lors de votre séjour d'Est en Ouest dans les montagnes du Nord du Vietnam ?

Que faire lors de votre séjour d'Est en Ouest dans les montagnes du Nord du Vietnam

Sommaire

Le Nord Vietnam et ses montagnes : à la rencontre des ethnies H'mong, Dao, Tay, Thai...
Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : le Parc National de Ba Be
Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : la Province de Cao Bang
Le Nord Vietnam et ses montagnes : la Province de Ha Giang
Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : Mai Chau
Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : Diên Biên Phu
Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : Sa Pa
Une journée à Ha Thanh chez Monsieur Toi
La parole à Hien… à la rencontre des ethnies du nord du Vietnam

Le Nord Vietnam et ses montagnes : à la rencontre des ethnies H'mong, Dao, Tay, Thai...

Le Nord Vietnam et ses montagnes : à la rencontre des ethnies H'mong, Dao, Tay, Thai

Il y a des siècles de cela, certaines populations chinoises furent chassées de chez elles par d’autres groupes ethniques. Contraintes et forcées de se réfugier dans un pays moins hostile, ces tribus décidèrent de s’installer dans le nord du Vietnam.

C’est au XXème siècle seulement que les premiers Français prirent contact avec ces groupes ethniques vivant entre leurs traditions les plus anciennes et une certaine modernité.

C’est ainsi que le sacrifice d’un buffle est encore aujourd’hui pratiqué pour montrer la richesse d’un village ou lorsqu’une maison y est construite.

Deux éléments sont fondamentaux afin de mieux connaître les habitants des montagnes du Nord :

  • Les groupes ethniques vivant dans le nord du Vietnam sont tous différents les uns des autres. Ils possèdent leur propre manière de penser, de s’exprimer, de se vêtir, de manger
  • Ces différents groupes ne vivent pas tous à la même altitude puisqu’ils n’exercent pas tous la même activité.

Par ailleurs, les 50 minorités du nord du Vietnam regroupent à elles seules 4 à 5 millions d’individus.

Ces groupes ethniques peuvent rassembler de 300 – les Brâun par exemple – à plus d’1 million de personnes – comme les Khmer, les Tay, les Thaï, les Muong.

Grâce aux Nouvelles Terres, il vous est désormais possible de partir à leur rencontre. Ceci est un privilège rare, en cela que vous découvrirez des habitants aux costumes traditionnels ayant conservé les mêmes coutumes depuis des millénaires…

groupes ethniques vivant dans le nord du Vietnam

L'ethnie des H’mong au Nord Vietnam

A l’image de bien des ethnies, leurs caractéristiques principales se notent surtout au niveau des costumes des femmes. Ces dernières y attachent énormément d’importance.

Chez les H’mong noirs par exemple, les femmes portent des tuniques richement brodées, ainsi que des boucles d’oreilles et des chapeaux sans bord.

Le groupe ethnique des H’mong est subdivisé en plusieurs groupes : les H’mong noirs, rouges, blancs ou fleurs (qui se nomment ainsi grâce aux magnifiques couleurs vives de leurs costumes).

NB : Les H’mong détestent qu’on les appelle Miao ; on lit parfois que ce nom vient du fait qu’ils grimpent comme des chats - miao en vietnamien – mais cela est faux. Miao ou mieo, signifiant « sauvages » est le nom par lequel les Chinois appelaient toutes leurs minorités. Ce sont des personnes infiniment hospitalières ne méritant pas d’être nommées de la sorte.

L'ethnie des Dao au Nord Vietnam

L'ethnie des Dao au Nord Vietnam

Les Dao sont reconnaissables entre tous, lorsque vous les croisez au marché par exemple, car les femmes portent une coiffe rouge sur leur tête. Celles-ci sont ornées de chapelets de pièces de monnaie maintenus par une petite corde.

Les Dao sont présents au Vietnam depuis un siècle. Ils vivent à mi-pente et vivent surtout de la culture du riz et du maïs.

L'ethnie des Tay au Nord Vietnam

Les Tay sont une des minorités les plus anciennes du nord du Vietnam. Ils vivent en majorité autour de Cao Bang, ville située au nord-est du pays, non loin de la frontière avec la Chine. Ils sont environ 1,2 million.

Les Tay vivent majoritairement dans les vallées, comme c’est le cas à Pac Ngoi, près du lac Ba Be. Ils habitent dans des maisons sur pilotis.

Les Tay pratiquent la culture du riz au moyen de rizières inondées. Leur spécialité culinaire est le riz gluant qui leur sert à confectionner de bons gâteaux.

L'ethnie des Thai au Nord Vietnam

Il existe des Thaï blancs et des Thaï noirs. Les Thaï vénèrent les ancêtres et les génies, à l’image d’autres ethnies comme les Dao. Ils vivent dans des maisons sur pilotis.

Les champs construits en terrasse leur permettent de cultiver toutes sortes de plantes telles que le coton, le riz, les haricots, le maïs, la patate douce,…

Il ne faut pas les confondre avec les Tay, autre groupe ethnique, qui ont quasiment les mêmes croyances que les Vietnamiens du fait de leur longue cohabitation.

L'ethnie des Thai au Nord Vietnam

Lors de votre voyage au Vietnam, n’hésitez pas à aller à la rencontre de ces ethnies vivant dans les montagnes ! Les rencontrer est le meilleur moyen d’en connaître davantage sur leur histoire et leur vie quotidienne.

Un petit indice : rien de mieux que les marchés, comme celui de Bac Ha, pour se rendre compte de la richesse des tissus locaux… et pour rencontrer les membres des ethnies !

Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : se rendre dans le Parc National de Ba Be

Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : se rendre dans le Parc National de Ba Be

Le magnifique lac de Ba Be est immergé en pleine nature et entouré de montagnes. Il se situe dans la province de Bac Kan, au nord de Hanoï.

On y découvre 3 « pétales » (d’où le nom de Ba Be, signifiant « trois baies ») reliées par un goulet, dans lesquelles se jettent des pitons calcaires couverts d’une jungle impénétrable.

Cet endroit magique est inaccessible aux grands bus de groupe. Il n’existe pas de route pour en faire tout le tour. La nature est maîtresse des lieux.

Embarquez pour une journée en bateau sur le lac Ba Be

Embarquez pour une journée en bateau sur le lac Ba Be

Votre journée en bateau pourra débuter par la traversée du lac Ba Be du sud au nord. Vous remonterez la rivière Nang jusqu’à un endroit extraordinaire : la grotte de Hang Phuong, un gigantesque tunnel de 300 mètres de long par 30 mètres de haut.

Vous descendrez ensuite la même rivière – un véritable rêve de photographe – pour vous rendre aux chutes de Dau Dang, à 2 km à pied d’un petit village. Vous êtes au bout du monde…

Si vous avez le mal de mer, n’hésitez pas à faire du trekking dans le Parc National : vous ne le regretterez pas !

A ne pas manquer : la chute de Thac Tat Ma et la petite grotte de Hua Ma, deux merveilles incontestables de la nature.

Séjournez chez les Tay à Pac Ngoi

Séjournez chez les Tay à Pac Ngoi

Pac Ngoi est un charmant petit village de maisons sur pilotis au bord de la rivière, à 10 minutes à pied du lac. Cet endroit est idéal pour flâner quelques jours.

Le Parc National est riche d’une faune et d’une flore très variées. On compte quelques 300 espèces de papillons différentes, mais aussi des ours, des singes,… De quoi réaliser de très belles balades en pleine nature !

Certains villageois reçoivent les voyageurs chez eux. Il peut s’agir de membres de plusieurs ethnies, qui ont tous à cœur de vous accueillir avec grande générosité.

Il vous sera également possible d’aller rendre visite aux Dao et H’mong qui vivent en haut de la montagne, en vous laissant guider par les locaux.

Ces derniers pourront vous initier à leurs travaux de vannerie, art qu’ils maîtrisent à la perfection. Ce savoir-faire est transmis dans les familles de génération en génération.

A la nuit tombée, lorsque les habitants rentrent des champs, admirez le spectacle merveilleux de leurs danses et chants traditionnels. Vous pourrez même vous laisser aller à quelque improvisation…

Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : visiter la Province de Cao Bang

Le Nord Est Vietnam et ses montagnes : visiter la Province de Cao Bang

Cao Bang est une province du nord-est du Vietnam, située à la frontière avec la Chine. Cette région est assez peu fréquentée par les touristes et promet aux voyageurs une nature préservée. Dans sa capitale portant le même nom, on peut flâner dans son marché typique mais aussi grimper la colline du mémorial de guerre, d’où l’on admire une belle vue panoramique sur Cao Bang.

Les paysages karstiques et les forêts à perte de vue vous garantissent un séjour inoubliable en pleine nature.

Si vous en avez l’occasion, Les Nouvelles Terres vous conseille de rester quelques temps à Cao Bang car ses environs valent vraiment le détour, en particulier les magnifiques chutes de Ban Gioc et la grotte voisine de Ngon Ngao.

Découvrir les forts français dans la province de Cao Bang

Découvrir les forts français dans la province de Cao Bang

La visite de ces forts, non loin de la ville de Cao Bang, vous offrira une vue magnifique sur toute la vallée en contrebas.

Après avoir emprunté une route qui serpente dans les montagnes, vous monterez un col d’où vous pourrez voir un magnifique panorama sur la ville de Lang Son.

Si vous souhaitez continuer l’aventure, un petit chemin vous mènera à des blockhaus dominant le col.

Le plus grand fort de Lang Son représente une masse énorme complètement « concassée » mais impressionnante de puissance.

On y trouve de gigantesques morceaux de parois de blockhaus de 2-3 mètres d’épaisseur avec des casemates souterraines bétonnées.

Là encore, depuis ce fort, vous pourrez admirer une vue superbe sur Lang Son en contrebas.

Les grottes de Ky Lua dans la province de Cao Bang

Ces belles grottes de Ky Lua se trouvent à 2 kilomètres de la ville de Lang Son en direction de Dong Khé.

Le complexe comprend 3 grottes-pagodes complètement noyées dans la végétation : Tam Thanh Dông, avec un petit lac souterrain ; Nhât Thanh et Nhi Than, très profonde avec une rivière souterraine. Ces grottes sont préservées et restaurées par la population locale, très attachée à son patrimoine naturel.

Dong Khé et la RC 4 dans le nord du Vietnam

La tristement célèbre (à cause de la bataille du même nom) RC 4 – Route coloniale 4 – est surtout jolie à partir de That Khé. Le cadre de Dong Khé est remarquable, avec ses pics calcaires et ses profondes vallées. C’est ici même qu’en octobre 1950 a sonné le glas de la Guerre d’Indochine.

Il ne reste rien du gros poste français de Dong Khé à part un petit blockhaus en moellons et des soutes à munitions.

En revanche, une balade magnifique est vivement conseillée afin de visiter le QG de Ho Chi Minh et Giap pendant la bataille de la RC 4. Il est situé dans le village de Duc Long. Il s’agit en réalité d’un dédale de pistes bétonnées comprenant quelques grottes.

La maison jaune sur pilotis que vous verrez est l’endroit où dormaient Giap et Ho Chi Minh. Tout près, un petit musée retrace l’histoire de la bataille d’octobre 1950.

La vallée de Coc Xa au sud de Dong Khé dans la province de Cao Bang

La vallée de Coc Xa au sud de Dong Khé dans la province de Cao Bang

Cette belle vallée de Coc Xa dans le nord du Vietnam vous promet de passer une journée inoubliable !

C’est en empruntant la RC 4 en direction de Cao Bang que vous pourrez rejoindre le col de Nguom Kim. Ce site a été le témoin des plus terribles embuscades de la « Route sanglante ».

Les panoramas sont époustouflants à cet endroit précis : vous pourrez admirer entre autres les femmes Tay en train de repiquer le riz.

Imaginez. Vous êtes dans une vallée idyllique avec, de gauche à droite, les fameuses falaises calcaires de Coc Xa, la piste, une petite rivière, des rizières et des collines boisées.

Le petit village Tay, non loin de là, est le point de départ d’une des plus belles randonnées à faire dans la vallée de Coc Xa.

Vous pouvez également louer une moto auprès des jeunes locaux. Ils seront toujours accueillants, souriants et vous en diront davantage sur l’histoire de la bataille si cela vous intéresse.

Les chutes de Ban Gioc dans la province de Cao Bang

Les chutes de Ban Gioc dans la province de Cao Bang

Ces chutes sont situées à 96 km au nord-est de Cao Bang dans le nord du Vietnam. Il s’agit de l’un des sites les plus célèbres du pays. La région se trouve être une zone militaire, il vous faudra donc acheter un permis que vous obtiendrez au poste de police voisin.

La route que vous emprunterez en direction de Quang Uyen est magnifique. Vous arriverez dans une vallée au milieu de laquelle les chutes s'étalent sur trois niveaux sur plus de 300 mètres de large.

La frontière chinoise passe au milieu des chutes de Ban Gioc et d’une rivière. La partie gauche des chutes étant partiellement cachée, quelques radeaux de bambou vous emmènent au milieu de la rivière pour les admirer dans toute leur splendeur.

Dans les alentours, n’hésitez pas à faire un halte près de la grotte de Ngom Ngao. Cette dernière s'étend sur 3 kilomètres. La partie que l’on peut visiter est superbement éclairée et inclut une immense salle de plus de 100 mètres de long.

La grotte de Ho Chi Minh à Pac Bô dans la province de Cao Bang

La grotte de Ho Chi Minh à Pac Bô dans la province de Cao Bang

La grotte de Pac Bô est située à 56 km de Cao Bang. C’est l’Histoire qui a façonné la renommée de cette grotte. Le 28 janvier 1941, Ho Chi Minh y est arrivé à pied depuis la Chine après 30 ans d’exil. Il s’est caché dans cette grotte de Pac Bô et dans une cabane tout près.

En octobre 1930, le Parti communiste indochinois (PCI) est créé par Ho Chi Minh et d’autres exilés à Hong Kong. En mai 1941, une réunion du PCI à Pac Bô crée une organisation paramilitaire, le Việt Nam Ðộc Lập Ðồng Minh Hội, en français Ligue pour l'indépendance du Viêt Nam, plus connue sous le nom de Viet Minh.

Cette grotte Ho Chi Minh est surtout appréciée par le joli cadre de verdure qu’elle offre. Sur un chemin balisé, vous pouvez poursuivre la balade en longeant la rivière attenante à pied, sur une rive ou l’autre.

Le Nord Vietnam et ses montagnes : découvrir la Province de Ha Giang

Le Nord Vietnam et ses montagnes : découvrir la Province de Ha Giang

La province de Ha Giang est littéralement « Le bout du monde vietnamien » ! C’est une région extrêmement sauvage constituée de pitons calcaires, aiguilles de granit noir que les locaux appellent les “forêts de pierre”.

On trouve aussi de grands canyons vertigineux, des panoramas époustouflants. 90 % des habitants de cette région sont issus d’ethnies minoritaires.

Bienvenue sur les territoires des H’mong noirs. Dans les petits villages, les hommes sont tous vêtus de noir, parfait camouflage au milieu des rocs de granit. Beaucoup d’entre eux portent un béret.

Parmi tous ces paysages époustouflants, le fameux col de Ma Pi Leng, un désert minéral de pics et de canyons, est à ne pas manquer. La route qui y mène est reconnue à juste titre comme la route la plus belle du Vietnam. On se croirait parfois au plus haut des Andes péruviennes.

En contrebas, un gouffre de 3 400 mètres de profondeur : ce sont les gorges de la Rivière Ngo Qué.

C’est à Dong Van, village frontalier avec la Chine, que les premiers H’mong ont émigré au Vietnam depuis la province chinoise de Guizhou il y a 300 ans environ. Il s’agissait à l’époque d’une centaine de familles des lignées Lu et Giang.

Avec Les Nouvelles Terres, partez à la rencontre des habitants de ces terres sauvages du nord du Vietnam.

La région de Ha Giang est encore largement épargnée par le tourisme de masse. C’est un voyage hors du temps qui vous attend…

A la découverte de la capitale : la ville de Ha Giang

la ville de Ha Giang

Notons tout d’abord que la région de Ha Giang est sous contrôle militaire. Pour pouvoir y aller, il faut se munir d’un permis coûtant une dizaine d’euros par personne. Le permis s’achète au poste de police de Dong Van (ou de Méo Vac si vous arrivez par l’est). Ce permis est exigé dans les hôtels.

Ha Giang est une jolie capitale régionale organisée sur les rives de la Rivière Claire, nommée « song Lô » en vietnamien. Nous sommes à une vingtaine de kilomètres de la frontière chinoise.

A l’image de beaucoup de villes du nord du Vietnam, le marché de Ha Giang est à voir car vous y croiserez de nombreux habitants faisant partie des ethnies qui composent la région.

Près de Ha Giang, on cultive des prunes, des kakis, des pêches et du thé.

Si vous souhaitez sortir de la ville de Ha Giang, n’hésitez pas à aller vous balader près du village thaï de Than Tha. Ce dernier est situé à 3 kilomètres de la ville sur la route de Thanh Thuy. C’est l’occasion pour vous de commencer votre découverte de la région de Ha Giang, l’une des plus pauvres mais des plus préservées du Vietnam.

Une visite de la ville de Ha Giang est une étape essentielle avant de pénétrer dans le pays H’mong noirs de Dong Van-Meo Vac.

Dong Van : c’est parti pour la Ha Giang Loop !

Dong Van la Ha Giang Loop

A environ 130km de Ha Giang, en route pour le Dong Van Karst Plateau Geopark. Ce parc naturel est reconnu à travers le monde entier pour ses formations karstiques datant de plus de 400 millions d’années. Un peu moins de 20 groupes ethniques cohabitent en toute quiétude dans ce parc protégé par l’UNESCO.

Le plus haut sommet du Dong Van Karst Geopark est le Mieu Vac, avec 1971m d’altitude. Le canyon de Tu San est, quant à lui, le plus profond: entre 700 et 800m de profondeur.

C’est par le village de Dong Van que les premiers H’mong ont émigré du sud-ouest de la Chine il y a environ 300 ans. C’est un petit village pittoresque du nord du Vietnam dominé par deux pics calcaires.

Au sommet du plus haut pic, on admire le fortin français de Pu Lo, construit en 1890 et évacué en 1945. Une fois en haut de la tour, vous profiterez d'un paysage magnifique sur toute la région à 360°.

A vous de choisir quel sera votre point de départ pour la Ha Giang Loop : Ha Giang ou Dong Van. Cette boucle magnifique est généralement réalisée en moto par les voyageurs. Elle permet d’admirer la nature au plus près de celle-ci, sans en perdre une miette. Cette boucle est également réalisable à pied pour les plus courageux.

La Ha Giang Loop commence ici, dans l’extrême nord du Vietnam…

La Ha Giang Loop dans l’extrême nord du Vietnam

Ne partez pas de Dong Van sans avoir fait quelques pas au beau milieu du marché quotidien. Si vous avez manqué le marché de Dong Van, un autre marché remarquable vous attend le dimanche sur la route de Meo Vac, c’est le rendez-vous de toutes les minorités de la région.

Comme son nom l’indique, la Ha Giang Loop peut prendre sa source à Ha Giang. Vous emprunterez la route montant sur Dong Van, situé à 158 km de la capitale de la région Ha Giang.

Tout-à-fait en haut du premier col, on trouve une étroite tranchée dans la montagne permettant le passage dans la région de Dong Van.

Voici un panorama époustouflant s’ouvrant sur une magnifique vallée – d’où le nom du passage : Quan Ba – la bien nommée “Porte du Paradis”- et des montagnes à perte de vue.

A Quang Ba (Tam Son), nous faisons un belle découverte : les H’mong du petit village de Nam Dan se sont organisés afin de recevoir les voyageurs chez eux.

Après Quang Ba, vous pourrez vous rendre dans le village H‘mong de tisserands de Lung Tam. C’est en pénétrant dans une maison typique que vous verrez tout le processus moyenâgeux que les locaux ont souhaité conserver.

Du filage au tissage, en passant par la confection, nous remontons le temps en admirant un travail de précision réalisé avec des instruments centenaires. Tout le monde participe, des jeunes femmes aux plus anciennes du village.

Dong Van est surtout connue pour être la “porte d’entrée” d’une des routes les plus extraordinaires du Vietnam : celle reliant Dong Van à Meo Vac.

A 15 kilomètres avant de rejoindre le village de Dong Van dans la région de Ha Giang, il est un lieu extrêmement intéressant à visiter…

Le Palais de Vuong Chin Duc, Roi des H’mong, dans le village de Sa Phin

 femmes_vietnam.jpg

En grand ami des Français, Chin Duc s’est fait construire un palais (« nha ho Vuong ») sur une petite butte. Il a été réalisé en suivant le modèle d’un yamen chinois – la résidence des mandarins pendant la Chine Impériale.

Les bâtiments en bois se composent de 2 étages entourant 4 cours intérieures. Aux deux coins faisant face à la route, on trouve un petit donjon en pierre. Cette forteresse de Vuong Chin Duc abritait la nombreuse famille du roi, les serviteurs et la garnison, c’est-à-dire plus de 100 personnes.
Devant l’édifice se trouvent des tombes familiales. Comme l’on ne s’attend pas à voir un tel complexe dans une région aussi isolée, le spectacle n’en est que plus merveilleux.

Profitez de votre visite du village de Sa Phin pour aller faire un tour au marché, à la rencontre des locaux. Surprises garanties !

Votre visite de Lung Cu lors de la Ha Giang Loop dans le nord du Vietnam

visite de Lung Cu lors de la Ha Giang Loop dans le nord du Vietnam

Avant d’arriver à Lung Cu, vous continuerez votre route qui zigzaguera à travers les montagnes. Lung Cu est le point le plus septentrional du Vietnam.

Un belvédère offre une vue magnifique à 360° sur les rizières, il s’agit de la fameuse Tour du Drapeau de Lung Cu. Après avoir grimpé ses quelques 390 marches, vous vous trouverez au sommet de la Montagne du Dragon, haute de 1700 mètres d’altitude.

Au pied de cette Tour du Drapeau, les habitants du petit village de Lolo Chai coulent des jours heureux. Leurs revenus proviennent principalement du tissage et de l’agriculture.

C’est un Japonais, tombé sous le charme de la région, qui a aidé les Lolo Chai a financer un café pour le village. Depuis, cet endroit est devenu le lieu de rencontre pour tous les habitants.

C’est à Lung Cu que vous pourrez saisir l'extraordinaire phénomène géologique du massif karstique de Dong Van.

Imaginez que vous êtes au beau milieu de montagnes "normales" et, à l'horizon, vous voyez un énorme massif de pics karstiques, plantés là par un phénomène de la nature similaire à celui de la Baie d'Halong et de la "Baie d'Halong terrestre" de Ninh Binh. Un paysage hors du commun…

Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : Mai Chau et ses rizières

Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : Mai Chau et ses rizières

Mai Chau est un petit district de la province de Hoa Binh se situant à environ 150 kilomètres de Hanoï.

Là encore, Mai Chau est un endroit paradisiaque, se composant de rizières à perte de vue et de montagnes mystiques, parmi les plus belles du nord du Vietnam.

Voici une autre étape conseillée lors de votre circuit dans le nord du Vietnam. Vous rencontrerez les Thaï blancs, une ethnie venue de Chine il y a cela de nombreuses années.

Ils vivent dans de grandes maisons sur pilotis. Cela les protège contre d’éventuelles attaques d’animaux et contre la montée des eaux.

Rendez-vous aux villages authentiques de Ban Lac et de Poon Coong, nichés sur une petite butte entre Mai Chau et Ban Lac.

Ban Lac est un très charmant petit village thaï avec une vue imprenable sur les magnifiques montagnes cernant la grande rizière centrale. Il vous sera possible de séjourner dans des familles et de partager leur vie quotidienne.

Baladez-vous dans les rues du hameau authentique... Si la fabrication des briques au Moyen-Age vous intéresse, rendez-vous dans la briqueterie la plus grande du village.

Un spectacle étonnant se produira sous vos yeux et vous comprendrez on entasse 150 000 briques à la main dans un four à bois. Puis, n’hésitez pas à prendre de la hauteur afin d’admirer toute la vallée.

Le Parc régional de Pu Luong dans le district de Mai Chau

Le Parc régional de Pu Luong dans le district de Mai Chau

Votre expérience dans le Parc de Pu Luong promet d'être inoubliable. Ce parc se trouve entre deux massifs séparés par une vallée. Plus précisément, Pu Luong se trouve entre Mai Chau et la frontière laotienne.

Pu Luong, ce sont des paysages grandioses de hautes montagnes couvertes de forêt primaire, de petites vallées très encaissées avec rizières, de petits villages thaï accueillants. Un paradis sur terre…

Pour les amateurs de trekking, Pu Luong saura vous contenter grâce à son dédale de pistes.

Le Parc régional de Pu Luong est un must lors de votre voyage dans le nord du Vietnam !

La Rivière Ma à Cu Luong dans le district de Mai Chau

Non loin du district de Mai Chau dans le nord du Vietnam, on trouve la rivière Ma. Les montagnes environnantes sont couvertes de forêts de bambou, ce qui explique l’activité principale des habitants du coin. Au village de Cu Luong, à 20 kilomètres de Ban Lac, on fabrique des baguettes en bois et des cure-dents.

Si vous le souhaitez, il vous sera possible de visiter une de ces fabriques pour en apprendre davantage sur le travail de ce bois si caractéristique de la région de Mai Chau.

A Cu Luong, on trouve beaucoup de maisons flottantes au bord de la rivière. Le village de Cu Luong est aussi le point de départ de balades en bateau sur la rivière et d’un petit trek de 5 kilomètres rejoignant les villages alentours.

Le massif de Hang Kia dans le district de Mai Chau

Le village de H’mong noirs de Pa Co vous accueille dans toute son authenticité. Ici, la spécialité, c’est surtout la culture des pêches et la fabrication de l’alcool de maïs. Près de Pa Co, vous pourrez grimper au beau milieu de beaux paysages et arriverez ainsi dans une vallée idyllique, celle du petit village H’mong de Hang Kia, qui a conservé ses traditions.

Ici aussi il vous sera possible de loger quelques temps chez l’habitant dans les maisons d’hôtes aménagées par les locaux.

Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : se remémorer à Diên Biên Phu

Diên Biên Phu

Diên Biên Phu est avant tout un district du nord du Vietnam. Son nom ne vous sera pas familier : en effet, Diên Biên Phu a été le lieu d’affrontements pendant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre d’Indochine.

Un bon dans le passé vous attend. Les Vietnamiens se cachaient pendant la guerre dans les montagnes et la jungle autour des collines de Diên Biên Phu.

Cela leur a permis de dominer de toutes parts les positions des Français. Malgré cela, les combattants français et les étrangers combattants pour la France ont pu tenir 57 jours de bombardement jour et nuit !

De ce champ de bataille, il ne reste rien à part le Poste de Commandement de Castries et la colline Eliane 2, appelée A1 par les Vietnamiens. Ne vous attendez pas à trouver de cimetière français.

Cependant, une petite stèle à 100 m du Poste de Commandement de Castries a été érigée par un ancien légionnaire allemand.

Pour aller plus loin, non loin de la colline A1, on trouve le nouveau musée de la bataille de Diên Biên Phu qui est très bien aménagé et qui comprend de nombreuses photos avec des légendes en vietnamien, anglais et français.

Le Nord Ouest Vietnam et ses montagnes : explorer Sa Pa et ses environs

Explorer Sa Pa et ses environs

Sa Pa est l’un des premiers points d’intérêt où se rendent majoritairement les touristes lors de leur voyage dans le nord du Vietnam, après la Baie d’Halong.

Sa Pa est une ville de la province de Lao Cai. Plus que le passé colonial de cette petite ville, c’est le cadre merveilleux qui l’entoure qui va intéresser les nombreux visiteurs.

Sa Pa, ce sont des rizières construites en terrasse à perte de vue. C’est entre autres ce paysage qui a valu au nord du Vietnam sa renommée touristique.

Les Nouvelles Terres vous propose avant toute chose de sortir des sentiers battus lors de votre visite de Sa Pa. Évitez les chemins empruntés par tous les autres voyageurs pour vous concentrer sur les sentiers de trekking plus isolés et plus beaux encore !

Nos coups de cœur à Sa Pa

rizières Sa Pa et ses environs

• Le cadre, magnifique, dominé par les 3100 m du Mont Fan Xi Pan. Ce n’est pas pour rien que les Français avaient baptisé la région « Les Alpes tonkinoises » !

• Les vendeuses en costume tribal, h’mong (costume noir) et dao (grande coiffe rouge). La vente de produits artisanaux est la principale ressource de ces ethnies ne bénéficiant que d’une récolte de riz par an.

• Le grand choix de restaurants, qui sont essentiellement dans la rue Cau May et Fan Si Pan. On y trouve de tout, depuis la cuisine locale jusqu’à la cuisine italienne et même une succulente viande d’Australie/Nouvelle Zélande !

Les villages traditionnels aux alentours de Sa Pa

Les villages traditionnels aux alentours de Sa Pa

Vous souhaitez poursuivre vos rencontres avec les ethnies locales ? Voici quelques petites adresses près de Sa Pa qui vous permettront de vous immerger directement au contact de la population locale.

Le village de Cat Cat est connu pour sa belle cascade. Il est situé à seulement 3 kilomètres de Sa Pa et regroupe des H'mong noirs. Vous y verrez des cuves de teinture pour leurs robes mais aussi des canalisations typiques en bambou qui servent à alimenter le village en eau et en électricité.

A Ta Phin, à 12 kilomètres au nord de Sa Pa, vous pourrez rencontrer des Dao rouges. Puis, à Ban Ho, au sud-est, vous pourrez croiser la route de Tay, lors de votre visite de ce village construit le long du fleuve Muong Ha.

Puis, à Sin Chai, ce sont les Mhong qui vous souhaiteront la bienvenue parmi eux.

Voici le témoignage de Boris, 44 ans, au retour de son voyage au Vietnam en famille en 2018 :

homme_moto_vietnam.jpg

« Nous sommes allés chez les Tay, au fin fond du nord du Vietnam, dans une région appelée Ha Giang. C’est au cœur du petit village de Ha Thanh qu’est installée depuis des générations la famille de Monsieur Toi, notre hôte.

A Ha Thanh, le cadre semble irréel tellement il est joli : des rizières à perte de vue, des rivières ça et là, des montagnes au loin… de quoi couler des jours heureux… loin de la ville, puisque Ha Giang, la capitale de la région, est à 5km et Hanoï à 300km.

Notre hôte nous accueille dans sa maison traditionnelle en bambou sur pilotis. En faisant connaissance, nous apprenons que Monsieur Toi vit ici avec ses enfants et ses parents. 3 générations sont donc réunies sous le même toit… en chaume !

De fil en aiguille, Monsieur Toi discute avec nous et nous parle de sa passion pour son village et sa culture. On voit bien qu’il aime transmettre cela et c’est très agréable. Il nous dit qu’il est guide de trekking afin de visiter des alentours du village. Top ! On ne pouvait pas mieux tomber.

riziere.jpeg

Une petite balade dans les alentours nous permet admirer une vue à 360° sur un paysage tout aussi reposant qu’inoubliable. Dès que nous rentrons, nous nous attaquons à la préparation du dîner à base de « Nem », ces fameux rouleaux de printemps frits. J’en raffole !!

Pendant ce temps, la mère de Monsieur Toi s’est attelée à une toute autre tâche : elle fabrique le « Dan Tinh », un instrument traditionnel chez les Tay. C’est un instrument long qui ressemble à une guitare avec une caisse ronde. Je m’y essaie… Sans grand succès.

Même au moment du coucher, le dépaysement est au rendez-vous. Nous dormons dans la pièce principale de la maison et nous sommes entourés de rideaux. La salle de bain est, quant à elle, à l’extérieur de la maison. Quel plaisir de prendre une douche chaude !

femmes_marché_vietnam.jpg

Tout au long de notre séjour, le sourire de Monsieur Toi nous accompagne, ainsi que sa présence chaleureuse. Nous garderons toujours un excellent souvenir de cette rencontre dans cette nature paradisiaque.

Nous quittons non sans regret la famille de Monsieur Toi pour poursuivre nos aventures dans la région de Ha Giang. Ce moment en immersion dans cette famille locale restera un très bon souvenir pour nous. »

manger_chez_guide_Vietnam.jpeg

La parole à Hien… à la rencontre des ethnies du nord du Vietnam

Hien_guide_Vietnam.jpg

A l’occasion du lancement du tout nouveau circuit des Nouvelles Terres dans le nord du Vietnam, nous avons interrogé Hien, guide amoureux des montagnes du nord de ce beau pays asiatique.

Voici un petit extrait des messages qu’il souhaite transmettre aux voyageurs avant que la magie de la rencontre n’opère sur le terrain…

Hien, guide au Vietnam, apporte son « plus » dans les échanges

Nous avons d’abord demandé à Hien ce qui lui plaisait le plus dans son métier de guide accompagnateur.

Voici sa réponse : « J’aime avant tout partager mes connaissances sur mon pays avec les amis internationaux, me laisser aller à regarder les paysages du Vietnam. J’aime aussi le fait de connaître la vie des vietnamiens, leur culture et de pouvoir l’expliquer aux voyageurs. Au contact de ces derniers, je perfectionne également mon niveau de français, langue que j’aime particulièrement parler. »

En tant que guide, quel est ton petit « plus » qui fait que les voyageurs aiment être à tes côtés ?

« Les voyageurs apprécient avant tout ma bonne humeur communicative et les connaissances que je souhaite leur transmettre. En outre, j’aime m’occuper d’eux comme s’ils étaient mes parents ou un membre de ma famille. »

Grâce au témoignage de Hien, nous notons à quel point il existe une proximité entre les voyageurs et lui-même. Cela va au-delà d’un simple accompagnement, il s’agit bel et bien d’échanges entre les cultures et de respect mutuel.

Hien adore le nord du Vietnam

le nord du Vietnam

As-tu une région préférée parmi toutes les merveilles du Vietnam ?

« Je préfère le Nord du pays d’une manière générale aux autres régions. La culture vietnamienne est originaire d’ici et vous le verrez en rencontrant les différentes ethnies. Je m’intéresse par ailleurs beaucoup au mode de vie des habitants du nord. De plus, le contraste entre les montagnes et les belles plages, au nord, est magnifique. Enfin, les transports publics ne sont pas chaotiques et moins chers que dans le sud du pays. »

Parlons cuisine... un sujet qui, le plus souvent, réunit tout le monde. Si tu devez choisir un seul plat typique vietnamien, lequel serait-ce et pourquoi ?

« La cuisine vietnamienne est très riche. Je choisirai le “phở” (des nouilles avec du bouillon de poulet ou de porc et des herbes) parce que ce plat est typiquement vietnamien. Il est délicieux ! On le trouve partout au Vietnam. Cette soupe garnie est aussi un choix privilégié pour les touristes qui ont un petit budget. En plus, son goût est toujours différent à chaque fois que l’on en mange. »

Un voyage au Vietnam à la rencontre des ethnies du Nord avec Hien

à la rencontre des ethnies du Nord

Qu’est ce qui, selon toi, fait que les voyageurs reviennent avec un souvenir inoubliable de leur voyage au Vietnam ?

« Les touristes seront toujours accueillis de manière chaleureuse chez nous. Qu’importe où ils seront, les locaux seront toujours prêts à les aider quand ils en auront besoin. Cela est très vrai par exemple s’il ont un problème en scooter, entre autres choses. Ainsi, selon moi, cela constitue un souvenir d’entraide et de solidarité inoubliable qu’ils garderont de leur séjour au Vietnam. »


As-tu un message en particulier à faire passer aux voyageurs des Nouvelles Terres?

« Je leur dirais que le Vietnam comporte beaucoup de trésors, mais qu’ils sont, pour la plupart, cachés. Ensemble, nous les découvrirons ! »

Un grand merci à Hien qui s’est prêté au jeu des questions avec enthousiasme ! Il constituera un pont entre les ethnies locales et vous-mêmes tout en souhaitant conserver au maximum la magie de la découverte mutuelle et de l’échange.

Circuits faisant étape à Le Nord du Vietnam et ses montagnes d'Est en Ouest

icone nl

Recevez nos bons plans

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Facebook
Twitter

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse